La recherche d'une bière particulière peut être un vrai calvaire. Tu peux y passer du temps pour trouver ton breuvage préféré. Mais c'est seulement que tu ne sais pas où chercher ta bière. Dans cet article je te donne les 5 lieux où acheter ta bière pour gagner du temps.
Lâche ton GPS et suis le guide !

#1 - Au Supermarché

Tu dois te dire que je me moque de toi ! Ce n’est pas le cas. 
Tout le monde sait que l’on peut acheter sa bière au supermarché du coin, c’est le mode d’achat le plus répandu. Il est facile d’acheter sa bière en grande surface lorsque l’on fait ses courses de tous les jours (M***e j’ai oublié de mettre les bières sur la liste !).

La bière commerciale en avant, le bière artisanale se défend !

 Le rayon bière des supermarchés est bien fourni. Il propose une offre variée. On va surtout retrouver dans les rayons des bières commerciales de grandes marques telles que Hei****** (insulte à la bière, je ne peux pas aller plus loin 😉 ). Comme tu le sais je ne suis pas très porté sur les bières commerciales. Je prône l’artisanat et un savoir faire qui a du goût, mais je suis obligé d’en parler. 

Heureusement, dans ce dédale de “bières” (les guillemets sont importants), les supermarchés ont développé la gamme artisanale. Le marché de la bière artisanale étant en plein développement depuis plusieurs années, les grandes surfaces se sont décidées à surfer sur la vague. On va notamment retrouver de plus en plus de bières Brewdog, Brasserie du Mont-Blanc ou encore Jenlain. Ce qui permet aux plus sceptiques de se familiariser avec la bière artisanale à des prix intéressants.

Le prix, le prix, le prix !

Eh oui ! L’avantage de ces grandes surfaces, c’est surtout le prix. La bière est achetée par une centrale d’achat en quantité astronomique, ce qui permet d’avoir un prix plus attractif sur certaines références plutôt que chez le petit commerçant du coin. Les supermarchés l’ont bien compris et vont continuer à développer leur gamme pour attirer toujours plus de monde. D’ici quelques temps, nous retrouverons très certainement de la Beavertown dans les grandes surfaces françaises étant donné leur rachat par Heineken. La force de frappe sera décuplée, mais cela est un autre sujet !

 Ce qui pour moi pêche dans le rayon bière d’un supermarché, c’est la qualité du conseil. Il est généralement inexistant et lorsque l’on demande une recommandation auprès d’une personne du rayon, il est rare d’avoir de réels avis. Il faut donc compter sur soi-même et l’on va souvent se diriger vers quelque chose que l’on a déjà testé, sans chercher la surprise.

#2 - Chez un caviste

Dans pratiquement chaque ville, il y a un caviste. Les caves à vins dominent le marché actuel. En France, la vente devin dépasse encore celle de la bière. Cette tradition oenologique est encrée dans notre pays gastronomique. Nos grands-parents prenaient un verre de vin par jour pour, selon eux, “rester en forme”. Ce marché évolue depuis quelques années en développant des caves spécialisées en bières. 

On va retrouver deux styles de caves. Les caves à vins qui ont rajouté un espace “bières artisanales” et les caves dédiées à l’or blond.

De la cave du coin à la franchise

Les caves spécialisées en bière ne cessent d’ouvrir dans toute la France. Habitant sur Lyon, j’ai remarqué que depuis 2 ans, plusieurs caves s’étaient ouvertes. Je pense que c’est la même dans ta ville. Le nombre de cave a Paris à littéralement explosé. Il n’a jamais été aussi facile de trouver de bonnes bières qu’aujourd’hui. Ces caves sont généralement implantées en centre ville pour attirer un public de proximité. Elles sont souvent petites mais proposent une variété intéressante de bière, ce qui permet d’aborder tous les styles de bières.

Des franchises se sont développées dans le secteur des caves spécialisées.. On va surtout les retrouver à la périphérie des villes, dans des zones commerciales pour drainer une quantité plus importante de clients. Aujourd’hui plusieurs franchiseurs sont sur le marché. Ils représentent près de 250 magasins, en France. Il est donc facile d’en trouver un près de chez soi.  Ces franchises vont proposer des bières du monde. Elles sont principalement commerciales, mais on ne les retrouve pas dans les grandes surfaces. Généralement, le rayon “bières allemandes” est bien fourni 😉 Ils proposent, comme les supermarchés, un rayon bière artisanale. (Pour la suite je me focalise vraiment sur la cave du coin !)

Il serait donc intéressant, pour quelqu’un qui veut changer ses habitudes en matière de bière, de se rendre dans une cave.

Le conseil et la qualité des produits

Les prix effectués dans une cave sont généralement plus importants qu’en grande surface. D’une part, les cavistes n’ont pas de centrale d’achat qui négocie fortement les prix avec des quantités de commande à faire pâlir Amazon. D’autre part, ce qui fait la différence, ce sont les conseils prodigués par les cavistes. Ce sont généralement des passionnés du houblon qui aiment transmettre, expliquer, conseiller. C’est la force d’un caviste: il sera à ton écoute pour t’orienter au mieux sur une bière. La cave du coin regorgera généralement d’une quantité et d’une variété de bières artisanales qui laissera ton foie aux urgences ! Le caviste réalise la sélection des bières de son magasin. Le commerçant teste la majorité de ses bières afin de prodiguer les meilleurs conseils au client. C’est un métier passion et les cavistes cherchent à la transmettre. 

En faisant travailler le caviste du coin, tu favorises l’économie locale. 

#3 - Sur internet

Aujourd’hui Amazon est le plus grand marché en ligne au monde. Il génère plusieurs milliards de chiffre d’affaire, ce qui veut bien dire que la digitalisation de l’achat n’a pas fini de se développer.

Le client a accès de chez lui à une multitude de références, de variétés de produits. Sans bouger de son canapé, il peut commander et se faire livrer directement ses marchandises chez lui. Les prix sont généralement inférieurs, de part la présence de charges fixes moins importantes qu’une boutique physique (frais de stockage, logistique). Les conseils sont moins présents que dans une cave de part la digitalisation de l’achat mais cet inconvénient peut facilement être contourné avec une description précise de la bière et les commentaires clients.

Oui … qu’on se le dise … Qui aujourd’hui achète un produit sans regarder les avis des clients ?
Je ne parle pas des faux avis clients où Jean-Claude a perdu 25 kg en 3 mois grâce au régime ultra (il a sûrement plus allégé son porte-monnaie que son poids sur la balance …)

Le principe de digitaliser son activité permet de toucher plus de monde et surtout d’être ouvert 24h/24 et 7j/7 étant donné que je n’ai pas encore vu internet fermer. Pour le client, c’est un avantage indéniable. Il peut commander quand il veut et de n’importe où. Pour le caviste, cela lui permet d’accroître son chiffre d’affaire, de toucher de nouveaux clients et de développer son expertise

Alors pourquoi toutes les caves ne le font pas ?

Des frais de port qui pèsent

Les vendeurs de bières n’utilisent pas encore ce canal de vente à bon escient. Le principal inconvénient étant les frais de port. Les colis peuvent peser plusieurs kilos. Une bière de 33 cl dans une bouteille en verre pèse entre 500 et 600 gr. Quand je commande, je n’achète pas seulement une bière mais plutôt 10. En comprenant la protection du colis (papier bulles, scotch, carton…), un beer colis pèse rapidement 6 kg. Les frais de port peuvent donc rapidement s’envoler et faire monter la note pour le client

Certains e-commerçants prennent une partie des frais de port à leur charge tout en laissant le reste à la charge du client. D’autres réalisent une exonération des frais de port à partir d’un certain montant commandé.

#4 - Dans une foire

Chaque année, de nombreux salons, festivals de la bière sont organisés sur tout le territoire français mais aussi à l’étranger. Chaque grande ville possède aujourd’hui son festival (Paris Beer Week, Lyon Bière Festival, Bière Libre et Indépendante à Bordeaux…). 

Ce moment permet de rassembler de nombreuses brasseries du monde entier dans un seul endroit. Les festivals vont également permettre de faire des découvertes. Chaque année il se crée des nouvelles micro-brasseries: il faut donc se mettre à jour de temps en temps.  Sur ces foires, on peut déguster avant d’acheter, ce qui permet de se faire son propre opinion sur la bière proposée (attention j’ai bien dit déguster, pas picoler 😉 ). 

L’échange avec les brasseurs est également un rôle majeur de la réussite des foires. On peut parler avec la personne qui a réalisée la bière, lui demander des conseils de dégustation, d’accord. Qui est le plus à même de parler d’une bière que celui qui l’a brassé ?

Rémunérer le brasseur au juste prix

Tu peux acheter les produits directement sans intermédiaire, ce qui permet d’avoir un prix plus intéressant mais surtout de mieux rétribuer la brasserie. Régulièrement, des séries limitées sont proposées dans ces festivals, ce qui permet d’attirer toujours plus de monde et de satisfaire les collectionneurs. 

#5 - Directement à la brasserie

De plus en plus de brasseries artisanales choisissent d’ouvrir des espaces de vente dédiés. Ils proposent de déguster et d’acheter leurs produits sur place. Les magasins sont généralement collés à la brasserie. Ils peuvent réaliser des visites de la brasserie pour présenter le métier de brasseur et leur méthode de brassage au grand public. 

L’achat à la brasserie permet de limiter les intermédiaires. Le produit sort directement des cuves de brassage pour être vendu. En limitant les intermédiaires, on bénéficie de prix attractifs mais cela permet surtout de mieux rétribuer la brasserie.

Il faudra donc faire plusieurs brasseurs pour avoir une variété de bières dans sa cave personnelle.

Ce qu'il faut retenir

  • Supermarché = facile d'accès et prix attractif
  • Cave à bière = conseil et qualité des bières
  • Internet = choix et disponibilité
  • Festival = échange et meilleure rémunération de la brasserie
  • Brasserie = réduire les intermédiaires et meilleure rémunération de la brasserie

Tu n'as donc plus la possibilité de dire que tu ne sais pas où acheter ta bière. Aujourd'hui je me suis centralisé sur le marché français, mais si tu viens d'un autre pays n'hésite pas à nous dire ce qui est différent. Je sais qu'au Canada, les dépanneurs proposent eux aussi des bières artisanales 🙂

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à suivre Le Bear Trotter sur Facebook ou Instagram.
Si ce n’est pas déjà fait, pense à télécharger mon guide “Choisir et accorder sa bière à un plat en un clin d’oeil” pour aller plus loin.
A la prochaine pour un nouvel article et bonnes dégustations !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez gratuitement le livre "Choisir et accorder sa bière à un plat en un clin d’œil ! "