Le marché de la bière ne cesse d'évoluer. Un nombre grandissant de brasserie s'ouvre chaque année et ce n'est pas prêt de ralentir.
Il est donc temps de faire le point sur ce secteur en constante évolution. Pour faire cette analyse, c'est Aurélie du blog Comment brasser sa bière qui va t'accompagner dans ce tour de France. Elle s'arrêtera plus longtemps sur les brasseries dans le Rhône.

Listing brasseries françaises du site projet-amertume

Dans cet article nous tenons tout d’abord à donner une petite précision linguistique. Par “brasserie”, nous désignerons ici “le lieu de production de la bière”, ce qui correspond à l’étymologie et l’usage historique de ce mot.
De nos jours, le mot “brasserie” est également employé pour parler des lieux populaires dans lesquels ce breuvage (ainsi que d’autres d’ailleurs) sont servis, mais également, par extension, pour nommer certains lieux de restauration… On est d’accord, on s’écarte de notre sujet et on risque d’en perdre notre latin.
Précision faite, nous avons décidé de te présenter dans cet article les brasseries que nous pouvons rencontrer à Lyon et alentours (Rhône).

Pourquoi cette région? Deux raisons à cela

Tout d’abord, parce que nous sommes localisés par ici, et qu’il est ainsi beaucoup plus facile d’avoir une vision large du sujet et ainsi de pouvoir parler de brasseurs que nous avons déjà eu la chance de rencontrer…

Deuxièmement, il semblerait que notre région soit l’heureuse tenante du titre “région française qui compte le plus grand nombre de brasseurs artisanaux”! Belle performance me diras-tu ! Je m’en vais de ce pas vérifier ces chiffres grâce aux données du projet amertume. C’est bon, c’est écrit noir sur blanc. Même si en volume, la région Grand Est reste la reine.

Un article pour t'aider à repenser ton mode de consommation

Par simplicité, par habitude, par idée préconçue sur les prix aussi, le consommateur de bière lambda pourrait avoir le réflexe d’aller se fournir au supermarché ou autre horreur de lieu de la consommation. Aïe, les yeux me brûlent, mon cœur s’arrête à la lecture de cette phrase. Pour connaitre mon opinion sur sujet, allez vite lire cet Article sur le blog Hoppy hours. Je suis fan!

Nous sommes d’accord qu’il existe plusieurs typologies de consommateur de bière, qu’il serait restrictif de mettre tout le monde dans le même panier. OK tous les beer drinkers ne s’approvisionnent pas de la même manière!

Sachez que comme partout, l’hyperlocal a également la cote dans le monde de la bière. Le tissu local des brasseries est maintenant bien assez dense pour revenir aux fondamentaux de la consommation. Et nous allons te le prouver un peu plus loin dans cet article!

Choisir de consommer une bière de proximité, préparée par un artisan brasseur (on parle aussi de maître brasseur), c’est :

  • une saveur originale avec une palette de propositions très large,
  • un encouragement pour l’artisanat loin de l’industrialisation à grande échelle, avec compréhension des schémas de production. Il est plus aisé de pousser la porte pour voir de ses propres yeux,
  • un achat responsable, souvent synonyme de respect de l’environnement par notamment réduction des distances parcourues, mais également soutien de l’économie locale.

Ayez le bon réflexe, consommez artisanal et local !

Nous pouvons même y ajouter un soupçon d’engagement personnel, en choisissant une bière Bio car il faut le dire la France est plutôt bien placée sur le sujet.

Bref le but de cet article est bien de te présenter les acteurs vers qui te tourner pour consommer ta bière intelligemment !

Mais au fait, de quoi parle-t’on?

La bière artisanale désigne généralement une bière élaborée selon une recette traditionnelle, ou inspirée d’une tradition régionale ou nationale.

Les bières artisanales sont logiquement issues de transformations opérées par des brasseries dites artisanales. Même si les définitions varient, les brasseries artisanales partagent en général certains points communs :

  • Leurs bières sont généralement pur malt et fabriquées selon une recette traditionnelle,
  • Leurs bières sont non filtrées, souvent fermentées une deuxième fois en bouteilles et embouteillées ou mises en fûts sans additifs (je sens la polémique monter),
  • Elles produisent moins de 10000 hectolitres sinon elles prennent le statut de brasserie industrielle

En France, le terme de microbrasserie apparaît dans le milieu des années 1980, pour définir ces lieux de fabrication de bière artisanale tout en y apportant néanmoins une subtilité. Non seulement la production annuelle ne doit pas dépasser les 200 hectolitres (sinon il s’agit d’une brasserie artisanale classique), mais la microbrasserie peut proposer également une activité de débit de boissons dans ses locaux. Il est possible d’y acheter de la bière, sans intermédiaires donc.

Et tu sais quoi, il existe même un terme pour désigner nos installations amateurs à domicile : les picobrasseries. Les brassins n’excèdent pas 30 litres (C’est nous! C’est nous! C’est nous!).

Connais-tu le mouvement craft beer?

Le terme nous vient tout droit des Etats-Unis (sont encore là, ceux-là? Et ouais, il faut avouer qu’ils sont souvent précurseurs dans plein de domaines). La craft beer (littéralement bière artisanale) est produite par un craft brewer (ou artisan brasseur) ayant un statut juridiquement réglementé, dans une brasserie répondant à 3 règles très précises : taille, indépendance et respect des traditions.

Un petit tour de France

Afin de mieux comprendre les enjeux actuels, nous allons te présenter rapidement l’évolution du nombre de brasseries en France, des années 1900 à nous jours.

Puis, comme expliqué ci-dessus, nous nous intéresserons plus particulièrement à la région Auvergne Rhône Alpes, puis au département du Rhône.

Certaines brasseries actuellement en activité dans ce département seront classées par “spécificité”, tu pourras trouver les liens vers leurs sites internet pour apprendre à mieux les connaitre, le logo de la brasserie et le nom du ou des brasseurs.

Et enfin, nous te donnerons des idées pour trouver ces bières et consommer de la vraie bonne qualité !

Les brasseries en France

Mais préoccupons-nous d’abord un peu du passé ou plutôt de l’évolution du nombre de brasseries en France depuis les années 1900.

Soyons clair, je ne vais pas ici te refaire un article sur l’histoire de la brasserie française. Il en existe déjà de nombreux qui sont très bien rédigés, documentés et mis à jour. Pour cela, je te laisse par exemple télécharger l’e-book – La bière en France rédigé par Emmanuel Gillard (Projet Amertume). Il n’y a pas moins de 6237 pages qui présente l’histoire, recense l’ensemble des brasseries actuelles et propose des fiches de dégustation de ces bières (au nombre de 5091!). Son prix est libre. Tu choisis toi-même le montant de ta contribution, qui sera entièrement reversée aux restos du cœur.

Néanmoins, je souhaitais juste attirer ton regard sur le graphique suivant :

Après une grande période de désertification en France, nous sommes actuellement dans une période de renaissance. Aujourd’hui, il existe plus de 1300 brasseries recensées en France au début 2019.

Pour être précis, 1391 brasseries sont en activité en France à fin 2018. 85% des brasseries ont moins de 5 ans, une quinzaine de grosses brasseries produisent 96% du volume de bière, les 4% restants provenant des brasseries artisanales.

Une concurence accrue !

Ces données viennent étayer mes propos de débuts d’article : acheter des bières artisanales n’est plus de nos jours une lubie de bobos écolos. Il est possible de trouver ces produits, à des prix raisonnables, pour tous les goûts et près de chez toi. Il ne faut plus hésiter!

Et la mise en concurrence de ces brasseries n’est-elle pas dangereuses me diras-tu ? Et bien là encore, je t’invite à aller lire un article du Projet Amertume dans les “billets d’humeur” – Y a-t’il trop de brasseries artisanales en France ? Emmanuel Gillard s’appuie sur les chiffres qu’il a recueillis depuis des années pour montrer que NON. Malgré le nombre de création toujours plus élevé, le nombre de fermeture ne voit pas son compteur exploser… Prometteur !

Et tu sais quoi, cette croissance est même exponentielle. Il semblerait donc qu’on assiste encore dans les prochaines années (décennies?) à la poursuite de cet élan. Mais nous voulions te présenter une région particulière.

La brasserie en région Auvergne Rhône Alpes

En jetant un œil sur l’évolution du nombre de brasseries dans la région Auvergne Rhône Alpes entre 2013 et 2019, il est facile de voir que la région suit la tendance nationale. En effet, ce nombre a été multiplié par plus de 3, passant de 84 en 2013 à plus de 270 début 2019 (données recensées par le Lyon Cervoise Club).

Début 2019, la répartition du nombre de brasserie en Rhône-Alpes est plus ou moins homogène. Les départements les plus favorisés sont le Rhône, la Haute Savoie et l’Isère. La Loire avec 15 brasseries est un peu derrière.

L’Auvergne est un peu plus “pauvre” (4 dans le Cantal, 6 dans l’Allier, 10 dans la Haute Loire,  21 dans le Puy de Dôme).

Les brasseries dans le Rhône

La liste est plutôt longue alors on ne va pas te faire l’énumération de toutes les brasseries. Je te laisse le soin d’aller consulter ça, on your own. Tu verras, on y trouve les adresses, ainsi que les numéros de téléphone et contacts e-mail (Liste brasseries Auvergne Rhône Alpes fournie par le Lyon Cervoise Club). Nous allons néanmoins essayer de rendre cela un peu intéressant en classant certaines de ces brasseries dans nos catégories spécialement créées pour l’article! Toutes les brasseries ne seront pas citées.

Émergence des fermes-brasseries

Les agriculteurs depuis longtemps cherchent le moyen de mieux vivre de leur activité. La diversification est un moyen à leur portée. Il semblerait qu’ils soient de plus en plus nombreux à décider de sauter le pas vers le brassage afin de valoriser leurs productions.

Une ferme-brasserie est un établissement qui produit lui-même une partie ou la totalité des céréales et du houblon nécessaires au brassage de la bière. Dans certains cas, les céréales produites sont mêmes maltées sur place. Et bim, on ne peut faire meilleure logique quand on parle de circuit court.

 

 

Brasseur : Vincent PINTO

 

 

Brasseur : Florent CHIPIER

 

 

Brasseur : Alexandre MURIGNEUX

 

 

Brasseur : Arnaud GIVORS

Les bières biologiques

Pour la bière qui est un aliment composé, le label AB garantit un minimum de 95% d’ingrédients d’origine biologique. Les 5% restants sont des produits non disponibles en bio en quantité suffisante (épices par exemple). Le houblon étant bien évidement utilisé dans une proportion inférieure à 5%, il est facile d’obtenir une dérogation pour produire une bière biologique avec du houblon conventionnel (le marché français ne pouvant répondre à cette demande).

 

 

Brasseur : Pétrus COLLIN

 

 

Brasseurs : Loïc ALEXANDRE, Christine RUPPERT

 

 

Brasseurs : Tom SHARROCK et Coline

Les brasseries renommées de Lyon

Dans cette thématique, nous avons retenu 2 brasseries qui sont implantées depuis longtemps à Lyon et dont le renom dépasse les frontières de la ville. La brasserie Georges a été créée en 1836. Le Ninkasi date de 1997, il s’agit du premier concept équivalent importé des Etats-Unis : une chaîne de 15 restaurants, une marque de bière, une brasserie et une salle de concerts française.

 

 

 

Brasseur : Loïc MAYOUD

 

 

Brasseurs : D.HUBERT, F.EVELIN, J.MURGIA, A.PERRET, C.FARGIER

Les brasseries – ateliers de formation

Il ne faut pas oublier ces lieux de formation. Ils sont riches d’une expérience de brasseur formateur et forts d’un équipement adéquat. Certaines brasseries proposent des ateliers pour tout débutant qui se respecte.

 

Brasseurs : Yves et Catherine CHAPIER

 

 

Brasseur : Marcel CROIZAT

Les brewpubs ou brasseries de quartier

Une nouvelle tendance, les brasseries ouvrent leurs portes pour proposer un endroit convivial pour déguster la bière fraîchement brassée. Nous avons sélectionné trois adresses.

 

 

Brasseurs : Amandine et Ludovic CILEO

 

Brasseur : Samuel ASPIN, Lauriane BUISSON

 

Brasseurs : Raphaël VACHET, L. DEPORT

Les petits nouveaux

 

Brasseur : Etienne BESSON, Simon FONTANAY

 

 

Brasseur : Donatien FALQUE

Où trouver toutes ces bières? Maintenant que tu as plein d’idées en tête, n’hésitez pas à prendre contact. Certains proposent notamment des visites (quel délice), des dégustations (succulentes), des événements (à ne pas rater). Les points de vente sont bien sur propres à chacune de ces brasseries. Mais tu as compris l’idée: vente directe, marchés locaux, magasin de produits régionaux, caviste etc. Régale-toi! Alors certes, les plus rebelles d’entres vous pourraient me dire :”Oui mais j’aime ce style de bière, et les brasseurs artisanaux n’en font pas. Bla bla bla!”. Réponse 1 : On goûte avant de dire qu’on veut autre chose! Réponse 2 : OK si vraiment tu es réticent, file chez un caviste spécialisé (mais pas au supermarché hein!) A bon entendeur (ou bon lecteur), bonnes bulles! Maintenant, tu seras capable de distinguer les triples 🙂

Ce qu'il faut retenir

  • La Région Auvergne-Rhône-Alpes est l'une des plus dynamiques
  • De nombreux acteurs se lancent dans le Rhône
  • Favoriser le local est primordial

Tu peux télécharger gratuitement le e-book d’Aurélie pour apprendre à brasser ta bière tout grain (Recette et 35 astuces). Tu trouveras sur le blog, trucs et astuces pour débuter le brassage comme par exemple un articles pour choisir son matériel. Elle dévoile également les conseils d’experts au travers de rencontres de brasseurs professionnels dans les différents épisodes de son challenge !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à suivre Le Bear Trotter sur Facebook ou Instagram.
Si ce n’est pas déjà fait, pense à télécharger mon guide “Choisir et accorder sa bière à un plat en un clin d’oeil” pour aller plus loin.
A la prochaine pour un nouvel article et bonnes dégustations !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Deviens un expert de la bière

Découvre 26 styles que tout biérologue amateur doit connaître